WEB TV Bordeaux Gironde
Bordeaux Gazette

Bordeaux Gazette YOUTELE Facebook YOUTELE Twitter


Un livre musical au pied du sapin des enfants


JPEG - 10.7 ko
 
par Charles Gérard le 8 décembre 2011

Culture



Au pied du sapin, ils seront encore nombreux : les jeux vidéos de guerre, les sabres laser, les Wii qui permettent de jouer au golf avec le corps, de faire des poursuites endiablées en voiture ou de tuer à qui mieux-mieux des bébêtes qui ne nous ressemblent pas, que nos enfants massacreront sans complexe. Les livres ne font jamais un très gros score parmi les cadeaux… Alors, voici un « livre musical », une découverte pour les enfants et surtout pour les parents qui veulent offrir aux petits de 8 à 12 ans, un moment de détente et de rêve. Une redécouverte peut-être aussi, pour les grands...


La course aux cadeaux de Noël a bel et bien commencé… Il suffit pour s’en convaincre, de regarder les écrans publicitaires qui assomment nos enfants à la télévision (en même temps que nous d’ailleurs, pour que nous n’oubliions pas d’acheter à notre moitié le parfum dont il ou elle a absolument besoin). Ils sont tous plus ridicules les uns que les autres, mais savamment ciblés pour faire geindre les petits et craquer les parents, par peur d’une crise de nerfs en plein supermarché… la honte quoi ! Les rayons croulent également sous les armes factices, les poupées vampires, grande mode cette année, et les déguisements de Barbie et son indispensable ami Ken, indéboulonnables. Heureusement, dans cette jungle commerciale, il existe des petites pousses vertes et fraîches qui, telles des plantes médicinales, font du bien à l’esprit et lui apportent un peu d’engrais. Voici un joli exemple avec : « Julie et les sortilèges », un « livre musical » paru chez Production Anacrouse. Et en plus, c’est vraiment très bien fait ! Découvrir le grand compositeur russe Prokofiev en parcourant un joli conte… voilà une belle idée qui méritait qu’on la mette à l’honneur.

On ne présente plus Sergueï Prokofiev (enfin, normalement) : compositeur russe des dix-neuvième et vingtième siècles, né le 23 avril 1891 à Sontsovka (Empire Russe, aujourd’hui située en Ukraine) et mort le 5 mars 1953 à Moscou. Il était non seulement pianiste, mais aussi chef d’orchestre. Il est l’auteur de très nombreuses œuvres musicales, allant de la symphonie jusqu’au concerto, de la musique de film à des opéras ou des ballets et a été reconnu, de son vivant déjà ce qui était rare, comme un artiste d’avant-garde très créatif. Élève au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, il remporta le prix Anton Rubinstein en tant que meilleur étudiant en piano. De 1918 à 1936, il passa de nombreuses années en dehors de son pays, avant de se laisser convaincre de revenir en URSS où il fut à la fois honoré et persécuté. Il mourut le même jour que Staline… Mais combien d’enfants connaissent encore son œuvre en dehors, peut-être, de Pierre et le Loup. Cette pièce-là au moins, nous la connaissons presque tous, grâce à l’école…

« Production Anacrouse » a eu l’excellente idée de publier un livre musical donc, comprenant un CD et une histoire. Il s’agit d’un conte insolite sur les « Visions Fugitives » du célèbre compositeur. En réalité elles sont au nombre de vingt, mais vous n’en découvrirez ici que 15, qui illustrent la jolie histoire qui vous est contée. La pianiste et auteur Isabelle Lecerf – Dutilloy a imaginé et écrit avec Philippe Perou, ce conte sur les fameuses « visions fugitives » de l’artiste russe. Elle signe donc son quatrième livre musical pour les enfants, et ceci dans la continuité de la collection « quand la musique nous est contée » qu’Anacrouse a eu l’excellente idée de mettre en musique, si j’ose ce jeu de mots. Prokofiev a écrit ses « visions » entre 1915 et 1917, ce qui revient à dire qu’elles ont peu de chances de se glisser aux côtés de Justin Bieber dans la discothèque de nos chères têtes blondes… Pourtant, en ouvrant le livre, on s’évade avec un réel plaisir et le sens du présent. Un poète publia un jour deux vers : « dans chaque vision fugitive, je vois des mondes pleins de jeux changeants et irisés ». Cela inspira Prokofiev, qui se mit à la composition des siennes propres, démontrant ainsi l’étendue de ses multiples styles d’écriture musicale. Elles devinrent rapidement très populaires par leurs caractères, justement très variés… Si un classement avait alors existé , elles se seraient sans aucun doute hissées à la première place du top 50 ou du Hit-parade !

Si je devais résumer l’histoire en quelques mots, juste pour vous mettre l’eau à la bouche… je dirais que la petite Julie s’éveille un beau matin dans le grand château que viennent d’acheter ses parents. Cependant, elle découvre très vite qu’il se passe des choses étranges dans cette immense et vieille bâtisse. En effet, elle semble bien hantée par de nombreuses créatures et la petite fille espère que Hans (le lutin qu’elle a sauvé de la noyade) l’aidera à résoudre le mystère de ces mystérieux habitants du château, plus étranges et fascinants les uns que les autres. C’est frais, mignon et cela donne un grand coup de vent dans la maison « culture générale » de nos enfants de la génération Guerre des Etoiles, Mario et autres Wii… Et de fait, ils s’y plongent avec un plaisir manifeste. Si, si, je vous l’assure...

Je l’ai vu au sourire de ceux à qui j’ai présenté ce joli et peu banal livre. Au début c’était un peu la grimace… « beurk, de la musique classique… mais c’est trop débile, c’est pas un cadeau ça » ! Et au bout d’une bonne demi heure, je les ai découverts rayonnants, la musique mise presque « à donf... » et le crayon de couleur à la main. Ah oui, justement… j’allais oublier : les dernières pages ne sont pas vraiment terminées et il faut les colorier, car les dessins y sont laissés en noir et blanc… une belle manière de mettre sa touche personnelle donc, au terme de cette jolie histoire, qu’on lit tout en écoutant la musique de Prokofiev. Après avoir fermé le livre on n’a qu’une envie : découvrir d’autres œuvres du compositeur russe. Ah oui, si vous mettez ce beau livre musical « Julie et les sortilèges » sous le sapin… demandez-lui donc de rester silencieux pendant que vous chanterez en famille « douce nuit, sainte nuit » !

Julie et les sortilèges - Production Anacrouse

Auteur : Isabelle Lecerf - Dutilloy . Musique : Sergueï Prokofiev

Prix indicatif : 24,50 €