WEB TV Bordeaux Gironde
Bordeaux Gazette

Bordeaux Gazette YOUTELE Facebook YOUTELE Twitter


Portrait de quartier[s] : 5-Caudéran


JPEG - 21.4 ko
 
par Alain Bordeloup le 21 mai 2012

Art de Vivre



Après la présentation, en mars 2009, du projet urbain « Vers le grand Bordeaux, une métropole durable », la mairie de Bordeaux a souhaité décliner ce projet quartier par quartier. Le premier Portrait de quartier[s] consacré à Bordeaux sud a été édité en décembre 2009. Le second, Bordeaux Maritime vol.1, a été publié en juillet 2010, le troisième, La Bastide, en avril 2011, et le quatrième en décembre 2011 donnait à découvrir le Centre. Celui de Caudéran sera disponible en librairie et dans les points presse à compter du 22 mai 2012.


À destination des habitants et des professionnels actuels et futurs, de tous les curieux et amoureux de Bordeaux et de ses quartiers, Portrait de quartier[s] 5 Caudéran, évoque les fondements historiques du quartier, de son présent, de ses habitants et des projets qui dessineront son futur. Habitants, responsables associatifs, entrepreneurs, architectes, urbanistes viennent illustrer, par leurs témoignages, leur attachement à ce quartier.

Au fil des 200 pages se dévoilent le Parc bordelais, Pins-Francs, Maréchaux, Bel- Air/Balaresque, Cardoze et Saint-Amand comme autant de quartiers formant l’entité de Caudéran.

« Donnons les moyens à l’avenir de s’édifier à partir de ce que sont nos quartiers, de leurs permanences comme de leurs acteurs. Que ce regard se nourrisse des initiatives locales pour que chacun participe à définir le Bordeaux de demain car ce sont les habitants qui font la ville. » Alain Juppé

Portrait de quartier[s] 5 Caudéran est publié aux éditions Journal Sud Ouest

Un jeu de l’oie

Chacun de ces ouvrages comporte un jeu de l’oie encarté et qui présente, sous forme ludique, les principaux sites patrimoniaux du quartier. Il est réalisé d’après les dessins de Lucas Geoffriau, Raphaël Leitao et Aurélien Ramos, étudiants à l’Ecole nationale supérieure du paysage de Bordeaux.

Parallèlement les services techniques municipaux en réalisent une version grandeur nature, d’une surface d’environ 18 m² avec des oies d’un mètre de haut et des dés de 50 cm de côté. Chaque jeu est prêté à une structure du quartier concerné afin que les enfants puissent, en jouant, découvrir autrement les lieux emblématiques de leur quotidien. Ainsi, le jeu de l’oie de Bordeaux Maritime se trouve à l’école Charles Martin, celui de la Bastide au centre d’animation Queyries, celui du Centre à l’école élémentaire Anatole France. Celui de Caudéran sera, quant à lui, confié pour quelques semaines à l’AGJA, 8 rue Gambetta, à compter du 22 mai.

Pour les curieux, les différents jeux fabriqués depuis le début de la collection seront présentés pendant la biennale d’architecture, d’urbanisme et de design, Agora, du 13 au 16 septembre 2012, au hangar 14, quai des Chartrons.