WEB TV Bordeaux Gironde
Bordeaux Gazette

Bordeaux Gazette YOUTELE Facebook YOUTELE Twitter


Où les cloches vont-elles chercher leur chocolat ?


JPEG - 24.9 ko
 
par Alain Bordeloup le 7 avril 2012

Actualités



Cette question a-t-elle une réelle importance ? Une étude publiée dans le Journal of Consumer Research montre que l’appréciation d’un chocolat varie selon que la provenance est connue avant ou après la dégustation. Un chocolat chinois est-il meilleur qu’un chocolat suisse ? Tout dépend du moment où vous l’apprenez ! Et il en est de même pour les vins !!!


Prenant un groupe d’étudiant pour une dégustation de chocolat, l’étude les sépare en deux groupes. La première moité goûte des carrés de chocolat annoncé fabriqué en Suisse. Le reste teste un chocolat fabriqué en Chine. Mais dans ce groupe, la moité connait l’information avant la dégustation, la deuxième à l’issue du test.

Quand les étudiants connaissent le pays d’origine avant la dégustation, ils affirment sans hésitation préférer le chocolat suisse étant donné la réputation de ce pays dans le chocolat. Par contre, lorsque le pays d’origine est dévoilé après la dégustation, les étudiants élisent sans hésitation le chocolat chinois.

On retrouve des résultats similaires lorsque le test est réalisé avec des chocolats de même provenance mais de prix différents.

Enfin, les auteurs ont réalisé une étude dans une boutique de vins et liqueurs de Boston. Des clients ont été invités à déguster en aveugle un test sur un nouveau vin. Des résultats comparables à la dégustation du chocolat ont été retrouvés en opposant un vin italien (pays reconnu en la matière) et un vin d’Inde (pas vraiment réputée pour sa production vinicole).

En conclusion, faisons nous plaisir, apprécions vins et chocolats sans nous laisser influencer par une étiquette plutôt qu’une autre et sans chercher à dépenser systématiquement plus qu’il ne faut.

Bonne dégustation.