WEB TV Bordeaux Gironde
Bordeaux Gazette

Bordeaux Gazette YOUTELE Facebook YOUTELE Twitter


Girondins : une qualification européenne inespérée


JPEG - 23.5 ko
 
par Damien Mendez le 22 mai 2012

Sport



Au soir du 15 avril, alors que Bordeaux venait d’enchaîner une série catastrophique de quatre matchs nul et une défaite en cinq matches, qui aurait pu parier le moindre centime sur une qualification européenne en fin de saison ? Personne et sans doute pas les joueurs eux-mêmes qui pensaient plus à terminer la saison avec les honneurs qu’à un quelconque objectif européen pouvant décupler leur motivation.


C’était sans compter ces cinq dernières semaines incroyables qui ont vu les Girondins enchaîner six victoires de rang pour, finalement, coiffer tous leurs adversaires et s’emparer de la cinquième place, synonyme de qualification pour l’Europa League, la seconde Coupe d’Europe. Une bien belle récompense pour une équipe qui jouait encore le maintien au mois de décembre.

Montpellier, Paris et Lille en C1, Lyon et Bordeaux en Ligue Europa (vidéo)
vidéo Ligue 1 - Football sélectionnée dans Sports

Cette série était pourtant loin d’être une certitude tant le fond jeu et les qualités mentales de Bordeaux semblaient limités ; d’autant plus que les Girondins avaient encore Rennes, Saint-Etienne ou Marseille au programme, soit trois adversaires directs pour les places qualificatives en Coupe d’Europe. Mais après cinq succès consécutifs et une confiance retrouvée, les Bordelais se donnaient le droit de jouer une finale à Saint-Etienne pour la cinquième place. Une équipe qui les avait battus (1-2) à domicile dès la première journée, précipitant le mauvais début de saison des Girondins.

L’enjeu semble néanmoins rendre le début de match aseptisé, les deux équipes s’observent et ne se découvrent pas tout en cherchant, notamment, à tirer profit des erreurs adverses. Cet aspect est souligné par la tactique Francis Gillot qui installe une défense à 5 pour ce dernier match ; une tactique qui avait permis à son équipe de redresser la barre au mois de janvier.

Et c’est finalement les Stéphanois qui ouvrent suite à une erreur de relance des Bordelais. Mais ces derniers ne tergiversent et réagissent aussitôt grâce à deux buts inscrits en sept minutes par Diabaté, le deuxième meilleur buteur de l’équipe.

Au retour des vestiaires, Saint-Etienne continue de pousser et égalise logiquement par l’intermédiaire de son meilleur joueur cette saison, Aubameyang. S’ensuit une domination des Stéphanois durant la majeure partie de la seconde période qu’ils ne parviendront pas à concrétiser. Finalement, c’est sur un contre rondement mené que Diabaté offre la balle du troisième but à Gouffran, son quatorzième de la saison, donnant ainsi un avantage définitif à son équipe. Cette dernière va tenir le résultat face à des Stéphanois assommés et qui ne réagiront que trop tardivement.

Avec dix points de plus que la saison précédente, Bordeaux se hisse donc à la cinquième place du classement et se qualifie pour une Coupe d’Europe qu’ils n’avaient plus joué depuis deux ans. Reste à savoir quelles seront les ambitions du club dans cette Europa League tant méprisée par les clubs français. Les premiers éléments de réponse interviendront avec le mercato estival et la reprise de l’entraînement, fixée au 3 juillet.