WEB TV Bordeaux Gironde
Bordeaux Gazette

Bordeaux Gazette YOUTELE Facebook YOUTELE Twitter


Eau et solidarité internationale : Bordeaux s’engage


PNG - 36.8 ko
 
par Rédaction le 9 mars 2012

Société



Désignée récemment ville-pilote « eau et solidarité internationale », la Ville de Bordeaux s’est investie dans la mobilisation des collectivités autour d’une meilleure gouvernance de l’eau. Cet engagement se confirmera par sa présence au 6ème Forum mondial de l’eau du 12 au 17 mars 2012 à Marseille, la plus importante des manifestations internationales consacrées à l’eau et à l’assainissement.


Bordeaux collectivité impliquée

Exemplaire dans la gestion de l’eau, la Ville de Bordeaux mène une politique ambitieuse en matière de préservation de la ressource. Son adhésion au Pacte d’Istanbul signé par Alain Juppé en décembre 2011, vient consacrer sa volonté de prendre une part active à l’action internationale dans le domaine de l’eau : dépollution de plans d’eau à Wuhan en Chine, assainissement pluvial à Ouagadougou au Burkina Faso, ou encore alimentation en eau potable de quartiers défavorisés de Casablanca au Maroc.

Dans la perspective du Forum de Marseille, la Ville a organisé trois rencontres bordelaises en 2011, destinées à formuler des recommandations efficaces :

- Séminaire « Ville, école et eau » en juillet, en partenariat avec l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) réunissant des mairies francophones.

- Séminaire international « Femmes, eau et développement durable » en novembre en partenariat avec l’AIMF.

- Colloque «  Eau et solidarité internationale : quels partenariats ? » en décembre en partenariat avec l’Agence de l’Eau Adour-Garonne.

Gestion locale exemplaire

La mairie de Bordeaux se doit aussi de montrer l’exemple. Au cours de la dernière décennie, la consommation d’eau des services de la Ville a diminué de 50%, malgré les variations climatiques et l’accroissement de son patrimoine. Les espaces verts ont, à eux seuls, diminué leur consommation de 80% sur cette même période.

Les prélèvements en nappes profondes ont diminué de 44% en 10 ans, doublant ainsi l’objectif de 20% fixé par le Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE) à l’horizon 2013. Les nappes profondes se renouvelant très lentement, la Ville s’est fixé l’objectif de réserver les prélèvements à la production d’eau potable et d’utiliser la qualité d’eau adaptée à l’usage qui en est fait (ex : eau de débordement des piscines pour le nettoyage de la voirie).

Une présence multiforme au Forum mondial

La ville de Bordeaux, qui place ces questions au cœur de ses choix politiques, sera une actrice forte du Forum mondial et tentera d’y apporter expertise et solutions.