WEB TV Bordeaux Gironde
Bordeaux Gazette

Bordeaux Gazette YOUTELE Facebook YOUTELE Twitter


Comment préparer sa retraite ?


PNG - 59.8 ko
 
par Vincent Siraut le 9 mars 2012

Société



La retraite est souvent très attendue, perçue comme récompense finale d’une vie de travail. Elle constitue aussi un bouleversement majeur qui doit se préparer. Nous n’avons pas tous le même idéal quant à notre retraite. À sa veille, il est important de se plonger au cœur de ses rêves et de déceler ce qui est important pour soi et pour son propre équilibre.


Le départ à la retraite est un événement important dans la vie d’une personne. Il marque la fin d’une période et l’entrée dans une nouvelle étape de la vie.

Que les envies incluent la famille, les amis, des loisirs, des activités bénévoles, la formation, les voyages, le développement personnel, il faut commencer assez tôt à planifier sa retraite.

Un peu d’histoire

Dans un contexte militaire, retraite désigne l’action de se retirer du champ de bataille lorsqu’on ne peut s’y maintenir. Ce n’est qu’à partir de 1580 que Montaigne exprime l’idée d’un mouvement physique : action de se retirer de la vie professionnelle ou mondaine.

Les premiers régimes de retraite apparaissent sous l’Ancien Régime. En 1673, Colbert, ministre de Louis XIV, crée la caisse des invalides de la marine.

Les lois ont évolué modifiant les conditions de départs :

> 22 août 1790 : Loi instaurant la retraite pour les fonctionnaires dès l’âge de 50 ans avec 30 ans de service ;

> 4 et 19 octobre 1945 : Ordonnances créant la Sécurité sociale ;

> 13 septembre 1946 : Loi généralisant l’assurance-vieillesse ;

> 21 août 1967 : Ordonnances prévoyant notamment la création de trois caisses autonomes dont la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) ;

> 26 mars 1982 : Ordonnance fixant l’âge légal de la retraite à 60 ans à partir du 1er avril 1983 ;

> 21 août 2003 : La loi, dite "loi Fillon", est promulguée. Elle prévoit un allongement progressif de la durée de cotisation à 41 ans en 2012, des incitations à l’emploi des seniors et l’instauration d’un système de retraite par capitalisation individuel (PERP).

La loi 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites a insisté sur le droit à l’information en prévoyant qu’un relevé actualisé soit communiqué à tout moment à l’assuré par voie électronique, lorsque celui-ci en fait la demande (CSS art. L 161-17, al. 7).

Ce droit à l’information favorise la possibilité d’anticiper et de prévoir les conditions de son départ.

La retraite en chiffres

Grâce aux progrès de la médecine et à de meilleures conditions de vie, l’espérance de vie des Français s’allonge. Elle atteint désormais 77 ans pour les hommes et 84 ans pour les femmes. Le pourcentage de personnes de plus de 60 ans ne cesse ainsi d’augmenter avec une accélération brutale prévue jusqu’en 2010 due au départ à la retraite des premières générations du baby boom.

Tous les ans ce sont 500 000 personnes supplémentaires qui prennent leur retraite. Selon l’INSEE, les seniors constitueront plus du tiers de la population (35,1%) en 2040.

Aujourd’hui, avec 16,6 millions de cotisants pour 10,7 millions de retraités, on arrive à un rapport de 1,55 cotisants pour 1 retraité. Quarante ans auparavant, le rapport était de 4,4 pour 1.

Le « risque vieillesse » (les retraites + les pensions de réversion versées aux conjoints survivants) représente désormais 12,7% du produit intérieur brut ; les retraités représentent donc un poids non négligeable dans l’économie française.

Nous sommes 63 % à craindre une chute importante de notre niveau de vie du fait de ne pas avoir assez épargné pour notre retraite. Nous sommes aussi 63 % à avoir conscience que nous allons devoir travailler et cotiser plus longtemps pour maintenir notre niveau de vie actuel, or nous ne sommes que 34 % à épargner pour notre retraite.

Au-delà, un chiffre inquiète. La France détient un des plus forts pourcentage par suicide des plus de 60 ans (33.9%).

Pour anticiper cette baisse de revenus, il est indispensable d’agir au plus tôt. Que l’on soit salarié, artisan, commerçant, profession libérale, la retraite est un sujet qui nous concerne tous.

Toutes ces données démontrent que la retraite se planifie. La retraite, de manière un peu caricaturale, suppose que l’on passe du statut d’actif à celui moins valorisant de non-actif.

En effet le monde du travail, même s’il peut avoir une image négative, procure malgré tout des avantages indiscutables : « le travail confère une identité, il est au fondement de l’existence sociale en termes d’insertion comme d’intégration, il est un facteur de développement personnel et de construction de soi ».

Les motivations de départ sont principalement liées à l’atteinte du taux plein pour 71% des retraités, au désir de profiter pleinement de la retraite pour 68%, à la lassitude liée au travail, mais celle-ci ne compte que pour 40% des personnes.

Nos conseils pour préparer au mieux ce passage

Mieux se connaitre pour Anticiper

La préparation à la retraite dépend du patrimoine de la vie professionnelle et personnelle de chacun ; à chaque situation ses besoins et donc sa stratégie.

Pour aborder cette renaissance il semble nécessaire de dissocier identité personnelle et identité professionnelle qui nous ont marqué depuis des années. Durant les années d’exercice professionnel nous nous sommes construits à l’aune d’une fonction, les autres nous ont définis ou identifiés par cette fonction. Le passage à la retraite modifie ces repères habituels. Il semble donc utile de réfléchir sur « soi ».

On se représente au passé, au présent, c’est nécessaire, il est essentiel de le composer au futur. Avoir des objectifs soutient l’être en particulier dans ses efforts de vie. Les projets donnent du sens en ce qu’ils créent des liens temporels entre passé, présent et avenir.

Célébrer le passage

Le rituel est un élément fondateur d’une société. Le passage à la retraite nécessite un rituel qui vous ressemble. Donnez de l’imagination à ce rituel ! Animez-le pour qu’il représente une belle image de ce que vous êtes. Bourdieu rappelle que les rites agissent sur le réel en agissant sur la représentation du réel.

Mobilisez votre créativité pour que cela soit votre fête (même si vos collègues vous font quelques surprises). Il semble important de bien réfléchir à cet instant pour qu’il reste un souvenir agréable et valorisant.

Vivre en couple (à nouveau ?)

On ne peut faire abstraction de cette nouvelle vie de couple que va connaitre le retraité. Même si la lune de miel à pris quelques rides, cela peut être l’occasion d’une renaissance. Le conjoint du retraité assiste à une métamorphose.

Et encore une fois dans un monde où la vie affective a souvent connu quelques rebondissements, les situations des retraités deviennent plurielles ; les retraités peuvent connaitre la retraite ensemble ou pas, ils peuvent avoir une grande différence d’âge ou pas…

Modifier son rapport à l’espace et au temps

Le rapport à l’espace et au temps influe directement sur cet aspect du passage à la retraite. La notion d’espace de vie touche quelque chose d’archaïque en nous. C’est le territoire de l’intime de chacun. C’est pourquoi la réflexion sur l’habitat constitue un sujet primordial à l’heure de la retraite.

Dans un monde où le temps s’accélère, l’arrêt des activités professionnelles doit permettre de réfléchir à la gestion de ce dernier : l’idéal serait d’arriver à la bonne mesure entre ce qui est structurant et ce qui est contraignant. « Le temps libre » (celui aussi de l’université) sous entend qu’il y aurait un « temps captif », aussi libérez-vous et profitez-en pour vous accomplir dans des activités dont vous avez toujours rêvé.

Conclusion

Grâce à l’augmentation de notre espérance de vie, la retraite devient une période de plus en plus longue. Les parcours professionnels qui conditionnent la rente matérielle sont moins linéaires qu’auparavant. Aussi est-il nécessaire, sinon impérieux, de préparer la « mise en vacances » pour concilier nos envies et nos moyens.