WEB TV Bordeaux Gironde
Bordeaux Gazette

Bordeaux Gazette YOUTELE Facebook YOUTELE Twitter


10ème Prix Montaigne de Bordeaux : Pierre Nora lauréat 2012


JPEG - 41 ko
 
par Alain Bordeloup le 25 février 2012

Culture



Le jury du Prix Montaigne de Bordeaux présidé par Jacques Rigaud, a choisi de décerner le Prix 2012 à Pierre Nora de l’Académie française, pour son ouvrage Historien public publié chez Gallimard, ainsi que pour l’ensemble de son oeuvre. 13 ouvrages avaient été sélectionnés pour l’édition 2012 du Prix Montaigne qui fête cette année ses 10 ans.


Créé en 2003 par la Ville et l’Académie du Vin de Bordeaux, le Prix Montaigne récompense un ouvrage littéraire portant des valeurs d’humanisme, de tolérance et de liberté, chères au célèbre écrivain bordelais, maire de Bordeaux de 1581 à 1585.

Le Prix Montaigne de Bordeaux sera remis à Pierre Nora vendredi 30 mars à 17h30 à l’Atelier, rue Jacques d’Welles (sur le coté du Conservatoire) en présence des anciens lauréats.

Le Prix 2012

En décidant de publier les interventions, manifestes, témoignages et prises de position qui jalonnent, depuis un demi-siècle, son parcours d’éditeur et d’historien, Pierre Nora livre l’autoportrait en creux d’un intellectuel à la parole libre qui a toujours su garder les coudées franches. Il a eu la chance, par sa situation entre les Éditions Gallimard et l’Université et son inventivité personnelle, de se faire le chef d’orchestre de la belle époque des sciences humaines et de la diffusion publique de l’histoire. Par Le Débat, revue qu’il a fondée il y a trente ans et qu’il dirige toujours, il a vécu au coeur de l’intelligentsia française. En tant qu’historien, l’analyse de la mémoire et du sentiment national, dont Pierre Nora s’est fait le spécialiste renommé, l’a amené à intervenir fréquemment sur les sujets les plus sensibles de l’histoire de la France contemporaine, depuis la guerre d’Algérie jusqu’aux lois mémorielles, pour y exprimer des points de vue toujours personnels et souvent courageux. De la Khâgne des années 1950 à la défense de la « liberté pour l’histoire » en passant par Les Lieux de mémoire, cet itinéraire d’un historien dans la cité est celui d’un témoin qui sait voir et qui sait raconter.

Le Prix littéraire Montaigne

Cette distinction salue la qualité littéraire d’un essai exprimant pour notre temps, l’ouverture et la liberté d’esprit, ainsi que l’humanisme sans frontières qui furent ceux de Michel de Montaigne. Le Prix est attribué par un jury désigné conjointement par la Ville de Bordeaux et l’Académie du Vin de Bordeaux : Jacques Rigaud (président), Serge Receveur (Secrétaire), Jean-Pierre de Beaumarchais, Florence Cathiard, Yves Harté, Jacques Julliard, Robert Kopp, Alexandre de Lur-Saluces, Séverine Pacteau-de-Luze, Jean-Robert Pitte, Jean-Pierre Poussou, Brigitte Proucelle, Mathilde Royer de la Bastie-Chevallier et Jean-Didier Vincent.

Le Prix Montaigne, doté par l’Académie du Vin de Bordeaux, est constitué de 20 caisses de Grands Crus de Bordeaux, membres de l’Académie du Vin de Bordeaux.

Déjà lauréats du Prix Montaigne :

- 2011 : Laurent Fabius pour « Le cabinet des douze ».
- 2010 : Mona Ozouf pour « Composition française, retour sur une enfance bretonne ».
- 2009 : Elie Barnavi pour son ouvrage « L’Europe frigide, réflexions sur un projet inachevé ».
- 2008 : Philippe Beaussant de l’Académie Française, pour « Passages, de la Renaissance au baroque ».
- 2007 : Pascal Bruckner pour « La tyrannie de la pénitence, Essai sur le masochisme en Occident »,
- 2006 : Thérèse Delpech pour « l’Ensauvagement, Le retour de la barbarie au XXIe siècle ».
- 2005 : Michel Winock, pour « La France et les juifs, de 1789 à nos jours ». Un prix spécial du jury avait été attribué la même année à François Cheng de l’Académie Française, pour « Le livre du vide médian ».
- 2004 : Jacques Julliard, pour son ouvrage « Le choix de Pascal ».
- 2003 : Philippe Sollers, à l’occasion de la première édition de l’Escale du livre, pour « Illuminations ».